Je suis ce genre de mère …

Pendant ma grossesse il y a un tas de choses que j’imaginais pour mon fils, je voulais être la maman parfaite… Il fera du foot, ou du basket en activité extra scolaire, il fera des études de droit pour finir avocat en droit des affaires genre comme le sexy Harvey Specter dans suits, il n’aura pas accès aux écrans avant 10 ans (lol) et blablabla….

Puis il est né, puis ma vision a changé… Il fera ce qu’il aura envie de faire, et il deviendra ce qu’il aura décidé qu’il sera tant qu’il est heureux et épanoui ça me va ! J’avoue que j’enviais ces mamans qui dès le matin étaient au taquet avec poussettes à emmener leurs enfants au parc, à faire tout plein d’activités pour leur éveil … Je culpabilisais, j’étais casanière et « je ne savais pas faire ». Je faisais à ma manière qui n’était pas parfaite mais fonctionnait très bien aussi … je me suis foutue la paix ! Je vis la maternité sans me mettre une pression supplémentaire, sans livre (non pas que ça ne sert à rien mais j’arrive à m’en sortir sans), sans notice.

Etant mère célibataire, on a très souvent tendance à culpabiliser quand on laisse nos enfants pour un peu plus de temps pour soi, ou pour aller travailler. Je me rappelle à la rentrée, sa toute première, je le laissais à ma voisine pour qu’elle l’emmène à l’école. Un matin j’ai craqué lorsque je l’ai vu à travers mon pare-brise arrière me dire au revoir de sa petite main, je me suis littéralement effondrée. Bon ça va beaucoup mieux maintenant et j’accepte l’aide qui m’est proposé. Alors oui, je laisse mon fils devant la TV pour ses dessins animés pendant des heures, oui je mets youtube sur mon téléphone pour qu’il me lâche la grappe et il n’a pas systématiquement des légumes pour le dîner. And so what?

Je ne suis pas une maman parfaite, je fais de mon mieux et je suis exactement celle qu’il faut pour mon fils.

Laisser un commentaire